Spécialiste Spas
06 87 15 29 49
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Les origines du mot
Les origines du mot « SPA » sont mystérieuses. 
L’expression latine « Sanus Per Aquam » est souvent considérée comme l’origine de ce terme. 
Sa signification « La santé grâce à l’eau » explique qu’on se soit souvent arrêté sur cette étymologie. 

D’autres sources évoquent la ville belge de Spa, reconnue pour ses eaux minérales aux vertus thérapeutiques. 

Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : les bienfaits de ces bains d’eau chaude sont connus depuis l’antiquité. 
Même si c’est un californien, un certain Monsieur Roy Jacuzzi qui a popularisé le spa dans les années 60 face au diagnostic d’arthrite rhumatoïde de son fils. 
Les origines du Spa
Soins antiques 

Les connaissances actuelles montrent que les premiers bains publics se sont développés dans la Grèce antique. Cette civilisation, qui attachait beaucoup d'importance à la beauté et à l'entretien du corps, avait développé des complexes où pratiquer de nombreuses activités physiques. 
Les bains y ont fait leur apparition pour permettre aux athlètes de se nettoyer et de se relaxer avant et après leurs exercices. 

La folie des grandeurs sous L' Empire romain

La civilisation grecque laisse peu à peu la place aux Romains qui vont poursuivre le développement des bains publics. Rome ne compte plus les lieux dédiés aux bains et nombre d'empereurs font construire leurs propres thermes, Symbole de pouvoir, cela deviendra pour certains empereurs la course au gigantisme : les Thermes de Caracalla (inaugurés en 216 après JC) mesuraient 220 m de long par 114 m de large et pouvaient accueillir 1 600 personnes.
Ceux de Dioclétien (ouverts en 306) furent les plus grands de la capitale avec une capacité de 3000 baigneurs simultanément ! 

Pratiquement chaque ville de l'Empire possède ses thermes. 
On s'y rend pour des questions d'hygiène bien sûr, mais les thermes jouent aussi un rôle social fondamental. 

Ouverts à tous car peu chers, voire gratuits, on y pratique activités physiques et intellectuelles. 
Beaucoup de thermes disposent d'une bibliothèque ; expositions et conférences y sont régulièrement organisées.


La naissance des Hammams

La chute de l'Empire romain marque une étape dans la pratique des bains publics. 
Les Arabes, qui conquièrent les terres de l'ancien Empire, reprennent peu à peu ces usages à leur compte. 

Mais si certains établissements conservent un aspect grandiose, la plupart des bains vont devenir beaucoup plus petits, plus nombreux, très répartis dans les villes. 
Ils sont eux aussi dédiés aux bains et aux nassages mais dans le cadre du rite religieux. 
Les lammams actuels (ou "bains turcs") sont les descendants directs des bains mis en place par les Arabes. 

Pendant ce temps, en Occident... 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le Moyen-âge ne sonne pas du tout le glas des bains publics. 
Héritées de la période romaine, les étuves sont à la mode, Elles sont présentes dans de nombreuses villes et les gens s'y rendent régulièrement pour se laver et se relaxer. 

Mais les moeurs y étant de plus en plus débridées, ces établissements finiront par fermer à la fin du 15e siècle. 
On entre alors dans la période de la Renaissance, Mais tout ne "renaît" pas, au contraire : toutes les habitudes de soins et d'hygiène vont peu à peu être bannies, La raison en est une méfiance justifiée vis-à-vis de l'eau. 
En effet, à cause de mauvaises habitudes prises par rapport à l'évacuation des déchets et à une mauvaise gestion de l'eau, celle-ci est souvent à l'origine de pathologies graves. 

De ce fait, les Bains, et par là-même tous les soins liés à l'eau, sont proscrits, 3e "règne de la crasse" résistera pendant plusieurs siècles puisque ce n'est qu'au 20e siècle que l'on va progressi­vement connaître un retour à l'hygiène corporelle.


 Jacuzzi,une histoire de famille 

Parce qu'ils souhaitaient recréer à domicile les bienfaits de 'eau chaude et massante, on doit aux frères Jacuzzi 'invention de nos spas actuels. 
Nous sommes aux Etats-Unis, dans les années 1950. 
L'un des membres de la famille Jacuzzi souffre de douleurs rhumatismales. 

Les 7 frères Jacuzzi, qui ont une affaire spécialisée dans la mécanique des fluides (air et eau), ont 'idée d'équiper leur baignoire d'une pompe submersible produisant un jet massant à base d'eau et d'air mélangés. 
Le concept évolue franchement en 1968 lorsque Roy Jacuzzi miniaturise la pompe pour la dissimuler dans la coque de la baignoire et intègre des buses dans ses parois. 

Le spa moderne vient de naître. 
Cette première baignoire à remous est baptisée "Roman Bath", en hommage à la culture thermale des Romains, ceux-là mêmes qui nous avaient montré la voie, 2 000 ans plus tôt. La boucle est bouclée ! 

Attention ! 

Jacuzzi est très souvent employé à tort pour désigner communément un spa. 
Or il s'agit bien du nom d'une marque et non pas d'un substantif.
On roule tous en voiture.., mais pas forcément tous en Renault ! 

Le second problème est que le terme spa désigne à la fois le spa (le bain à remous) mais aussi le lieu proposant, en ville ou dans les hôtels,,, massages et soins, situation qui accentue encore la confusion ! 
© 2010